ACPR : Comment les banques réagissent à la détresse: l’évolution des risques dans l’union bancaire européenne

L’Initiative de Recherche Risques, Régulation et Risques Systémiques, dite Chaire ACPR « Régulation et Risque Systémique », a pour missions principales d’organiser des activités de recherche, de faciliter les contacts entre le milieu académique et l’ACPR ainsi que de développer un centre de réflexion et de propositions, ouvert à l’international, en ce qui concerne la gestion du risque systémique.

Les thèmes de réflexion articulent des problématiques macroprudentielles sur des fondements microprudentiels.

La Chaire utilise des données de portefeuille granulaires pour étudier comment les systèmes bancaires de l’Union européenne (UE) ajustent leurs portefeuilles d’obligations aux chocs de solvabilité réglementaires.

Lorsque la solvabilité diminue, les banques augmentent leur exposition aux obligations nationales, en particulier aux obligations souveraines à rendement plus élevé. Ces effets sont plus forts dans les systèmes bancaires où la rémunération variable représente une part plus importante de la rémunération des cadres supérieurs.

Le transfert de risque et l’arbitrage réglementaire expliquent le mieux ces résultats.

Constat est fait que les obligations détenues par des systèmes bancaires moins bien capitalisés se négocient avec une décote, ce qui suggère que le surplomb de liquidations futures d’actifs auprès d’intermédiaires en difficulté augmente les rendements obligataires actuels.

Consulter le rapport
https://acpr.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/mink_ramcharan_van_lelyveld.pdf

Virginie Gastine Menou
RISQUES ET VOUS

“Un accompagnement personnalisé sur le chemin complexe de la conformité”


https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

Partagez l’article sur les réseaux !

Articles récents :

fr_FRFrançais
fr_FRFrançais en_USEnglish es_ESEspañol