CyberMalveillance.gouv.fr : rapport d’activité 2021

Texte sous l'image (ex: Copyright, etc.)

Tous nos jobs en Conformité / Compliance, Ethique, Risques, Sécurité

CDI
CDI
Stage ou alternance

Chiffres et tendances des cybermenaces : Cybermalveillance.gouv.fr dévoile son rapport d’activité 2021

Quelles ont été les grandes tendances de la menace observées en 2021 sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr ? Quelles furent les répartitions des cyberattaques chez les particuliers et les professionnels ? Hameçonnage, piratage de compte, faux support technique, rançongiciels, violation de données… quelles ont été les principales causes de recherche d’assistance en cybersécurité ? Enfin, quels outils et services ont été déployés pour répondre efficacement aux demandes d’assistance des victimes d’actes de cybermalveillance ? Le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr répond à l’ensemble de ces questions dans son rapport d’activité annuel, qu’il publie aujourd’hui sur son site Internet.

Composé de six parties, le rapport détaille entre autres les missions du dispositif, un bilan chiffré des recherches d’assistance (nombre de parcours victimes, répartition des menaces par type de publics…) et apporte une analyse des grandes tendances observées cette année, dans un contexte marqué par la continuité de la crise sanitaire. Quelles informations retenir de ce bilan ?

De nouveaux services et contenus pour les publics

L’actualité du dispositif a été particulièrement riche, avec notamment :

  • Le lancement public du label ExpertCyber, dévoilé dans le cadre de la Stratégie nationale pour la cybersécurité présentée par le président de la République le 18 février 2021. À la fin de l’année, ce sont 161 entreprises de services informatiques de toutes tailles qui ont été labellisées ExpertCyber sur l’ensemble du territoire national ;
  • Le développement des actions de sensibilisation des collectivités, avec la multiplication de nouvelles ressources destinées aux élus dans le but de les interpeller sur le sujet de la cybersécurité.

Concernant les missions de prévention et de sensibilisation, 27 nouveaux contenus d’assistance et de prévention ont été mis en ligne sur la plateforme au cours de l’année passée, dont sept fiches « réflexes » et « pratiques », pour toujours mieux répondre aux attentes des publics et les assister plus efficacement. Sur ces contenus, l’indice de satisfaction des internautes était de 98,25 %.

Les principaux chiffres de l’assistance en 2021

Que ce soit pour y trouver de l’information ou de l’assistance, la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a vu sa fréquentation augmenter de 101% en 2021, avec près de 2,5 millions de visiteurs. 173 000 personnes sont venues chercher de l’assistance sur la plateforme.

Chez les particuliers, les recherches d’assistance se sont portées sur l’hameçonnage (31%), le piratage de compte (19%) et le faux support technique (13%).

S’agissant des professionnels, que ce soit pour la catégorie « entreprises et associations » ou « collectivités et administrations », les rançongiciels ont été cette année la première cause de recherche d’assistance, avec respectivement 24 % et 20 %. Le nombre de recherches d’assistance sur cette menace a progressé de plus de 95 %.

Les grandes tendances observées en 2021

Un record de visites sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr majoritairement centrées sur l’assistance, révélateur du besoin des populations face à une recrudescence des activités cybercriminelles (fausses poursuites pour pédopornographie, arnaques au Compte Personnel de Formation, chantage à la webcam prétendue piratée, fuite de données personnelles et notamment médicales, cyberharcèlement…).

Sur les 47 formes de cybermalveillance traitées par l’outil d’assistance en ligne :

  • L’hameçonnage (phishing en anglais) est en progression sous toutes ses formes (1,3 million de recherches d’information et d’assistance), notamment par SMS ;
  • Le piratage de compte en ligne représente la deuxième place des principales menaces rencontrées aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, avec des effets parfois dévastateurs pour les victimes ;
  • Les attaques par rançongiciels (ransomware en anglais), en forte hausse (+95 %), conservent la première place des menaces pour les entreprises et collectivités.

p/o Virginie Gastine Menou

RISQUES ET VOUS

http://www.risquesetvous.fr/

https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

 

 

✍🏼 Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

💈 Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

Publié le 16 mai 2022 par

Virginie GASTINE MENOU

Partagez
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les lecteurs de cet article ont également aimé

Inscrivez-vous à la Newsletter
fr_FR
fr_FR

Recherchez parmi tous nos contenus

CyberMalveillance.gouv.fr : rapport d’activité 2021

✋ Vous avez déjà consulté 3 articles aujourd'hui.
Créez un compte GRACES Community gratuitement pour accéder à tous nos contenus.

Chiffres et tendances des cybermenaces : Cybermalveillance.gouv.fr dévoile son rapport d’activité 2021

/*! elementor – v3.6.4 – 13-04-2022 */
.elementor-widget-image{text-align:center}.elementor-widget-image a{display:inline-block}.elementor-widget-image a img[src$= ».svg »]{width:48px}.elementor-widget-image img{vertical-align:middle;display:inline-block}

SITE INTERNET

Quelles ont été les grandes tendances de la menace observées en 2021 sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr ? Quelles furent les répartitions des cyberattaques chez les particuliers et les professionnels ? Hameçonnage, piratage de compte, faux support technique, rançongiciels, violation de données… quelles ont été les principales causes de recherche d’assistance en cybersécurité ? Enfin, quels outils et services ont été déployés pour répondre efficacement aux demandes d’assistance des victimes d’actes de cybermalveillance ? Le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr répond à l’ensemble de ces questions dans son rapport d’activité annuel, qu’il publie aujourd’hui sur son site Internet.

Composé de six parties, le rapport détaille entre autres les missions du dispositif, un bilan chiffré des recherches d’assistance (nombre de parcours victimes, répartition des menaces par type de publics…) et apporte une analyse des grandes tendances observées cette année, dans un contexte marqué par la continuité de la crise sanitaire. Quelles informations retenir de ce bilan ?

De nouveaux services et contenus pour les publics

L’actualité du dispositif a été particulièrement riche, avec notamment :

  • Le lancement public du label ExpertCyber, dévoilé dans le cadre de la Stratégie nationale pour la cybersécurité présentée par le président de la République le 18 février 2021. À la fin de l’année, ce sont 161 entreprises de services informatiques de toutes tailles qui ont été labellisées ExpertCyber sur l’ensemble du territoire national ;
  • Le développement des actions de sensibilisation des collectivités, avec la multiplication de nouvelles ressources destinées aux élus dans le but de les interpeller sur le sujet de la cybersécurité.

Concernant les missions de prévention et de sensibilisation, 27 nouveaux contenus d’assistance et de prévention ont été mis en ligne sur la plateforme au cours de l’année passée, dont sept fiches « réflexes » et « pratiques », pour toujours mieux répondre aux attentes des publics et les assister plus efficacement. Sur ces contenus, l’indice de satisfaction des internautes était de 98,25 %.

Les principaux chiffres de l’assistance en 2021

Que ce soit pour y trouver de l’information ou de l’assistance, la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a vu sa fréquentation augmenter de 101% en 2021, avec près de 2,5 millions de visiteurs. 173 000 personnes sont venues chercher de l’assistance sur la plateforme.

Chez les particuliers, les recherches d’assistance se sont portées sur l’hameçonnage (31%), le piratage de compte (19%) et le faux support technique (13%).

S’agissant des professionnels, que ce soit pour la catégorie « entreprises et associations » ou « collectivités et administrations », les rançongiciels ont été cette année la première cause de recherche d’assistance, avec respectivement 24 % et 20 %. Le nombre de recherches d’assistance sur cette menace a progressé de plus de 95 %.

Les grandes tendances observées en 2021

Un record de visites sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr majoritairement centrées sur l’assistance, révélateur du besoin des populations face à une recrudescence des activités cybercriminelles (fausses poursuites pour pédopornographie, arnaques au Compte Personnel de Formation, chantage à la webcam prétendue piratée, fuite de données personnelles et notamment médicales, cyberharcèlement…).

Sur les 47 formes de cybermalveillance traitées par l’outil d’assistance en ligne :

  • L’hameçonnage (phishing en anglais) est en progression sous toutes ses formes (1,3 million de recherches d’information et d’assistance), notamment par SMS ;
  • Le piratage de compte en ligne représente la deuxième place des principales menaces rencontrées aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, avec des effets parfois dévastateurs pour les victimes ;
  • Les attaques par rançongiciels (ransomware en anglais), en forte hausse (+95 %), conservent la première place des menaces pour les entreprises et collectivités.

/*! elementor – v3.6.4 – 13-04-2022 */
.elementor-widget-divider{–divider-border-style:none;–divider-border-width:1px;–divider-color:#2c2c2c;–divider-icon-size:20px;–divider-element-spacing:10px;–divider-pattern-height:24px;–divider-pattern-size:20px;–divider-pattern-url:none;–divider-pattern-repeat:repeat-x}.elementor-widget-divider .elementor-divider{display:-webkit-box;display:-ms-flexbox;display:flex}.elementor-widget-divider .elementor-divider__text{font-size:15px;line-height:1;max-width:95%}.elementor-widget-divider .elementor-divider__element{margin:0 var(–divider-element-spacing);-ms-flex-negative:0;flex-shrink:0}.elementor-widget-divider .elementor-icon{font-size:var(–divider-icon-size)}.elementor-widget-divider .elementor-divider-separator{display:-webkit-box;display:-ms-flexbox;display:flex;margin:0;direction:ltr}.elementor-widget-divider–view-line_icon .elementor-divider-separator,.elementor-widget-divider–view-line_text .elementor-divider-separator{-webkit-box-align:center;-ms-flex-align:center;align-items:center}.elementor-widget-divider–view-line_icon .elementor-divider-separator:after,.elementor-widget-divider–view-line_icon .elementor-divider-separator:before,.elementor-widget-divider–view-line_text .elementor-divider-separator:after,.elementor-widget-divider–view-line_text .elementor-divider-separator:before{display:block;content: » »;border-bottom:0;-webkit-box-flex:1;-ms-flex-positive:1;flex-grow:1;border-top:var(–divider-border-width) var(–divider-border-style) var(–divider-color)}.elementor-widget-divider–element-align-left .elementor-divider .elementor-divider-separator>.elementor-divider__svg:first-of-type{-webkit-box-flex:0;-ms-flex-positive:0;flex-grow:0;-ms-flex-negative:100;flex-shrink:100}.elementor-widget-divider–element-align-left .elementor-divider-separator:before{content:none}.elementor-widget-divider–element-align-left .elementor-divider__element{margin-left:0}.elementor-widget-divider–element-align-right .elementor-divider .elementor-divider-separator>.elementor-divider__svg:last-of-type{-webkit-box-flex:0;-ms-flex-positive:0;flex-grow:0;-ms-flex-negative:100;flex-shrink:100}.elementor-widget-divider–element-align-right .elementor-divider-separator:after{content:none}.elementor-widget-divider–element-align-right .elementor-divider__element{margin-right:0}.elementor-widget-divider:not(.elementor-widget-divider–view-line_text):not(.elementor-widget-divider–view-line_icon) .elementor-divider-separator{border-top:var(–divider-border-width) var(–divider-border-style) var(–divider-color)}.elementor-widget-divider–separator-type-pattern{–divider-border-style:none}.elementor-widget-divider–separator-type-pattern.elementor-widget-divider–view-line .elementor-divider-separator,.elementor-widget-divider–separator-type-pattern:not(.elementor-widget-divider–view-line) .elementor-divider-separator:after,.elementor-widget-divider–separator-type-pattern:not(.elementor-widget-divider–view-line) .elementor-divider-separator:before,.elementor-widget-divider–separator-type-pattern:not([class*=elementor-widget-divider–view]) .elementor-divider-separator{width:100%;min-height:var(–divider-pattern-height);-webkit-mask-size:var(–divider-pattern-size) 100%;mask-size:var(–divider-pattern-size) 100%;-webkit-mask-repeat:var(–divider-pattern-repeat);mask-repeat:var(–divider-pattern-repeat);background-color:var(–divider-color);-webkit-mask-image:var(–divider-pattern-url);mask-image:var(–divider-pattern-url)}.elementor-widget-divider–no-spacing{–divider-pattern-size:auto}.elementor-widget-divider–bg-round{–divider-pattern-repeat:round}.rtl .elementor-widget-divider .elementor-divider__text{direction:rtl}p/o Virginie Gastine Menou

RISQUES ET VOUS

http://www.risquesetvous.fr/

https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

✍🏼 Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

💈 Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

...
👉  Découvrez la suite de cet article en rejoignant la communauté GRACES