Blanchiment d’argent : la banque N26 condamnée à une amende de 4,25 millions d’euros en Allemagne

Par Le Figaro avec AFP

Cette sanction a pour objet au moins «cinquante transactions suspectes».

Le régulateur bancaire allemand BaFin a infligé en juin une amende de 4,25 millions d’euros à la banque en ligne N26 pour des failles dans son dispositif de prévention du blanchiment d’argent, a-t-il indiqué mercredi. «La BaFin a imposé, par un avis daté du 25 juin 2021, une amende de 4.250.000 euros à N26 sur la base (…) de la loi sur le blanchiment d’argent», a-t-il annoncé dans un communiqué.

Il confirme des informations publiées dans la soirée de mardi par N26 sur son site internet. Cette sanction a pour objet au moins «cinquante transactions suspectes» dans «le domaine du blanchiment d’argent», réalisée entre 2019 et 2020 sur la plateforme de la banque, a détaillé N26. L’entreprise a déclaré trop «tardivement» ces opérations au régulateur financier, empêchant un contrôle efficace. La banque en ligne assure avoir déjà «entièrement payé l’amende» le 14 juillet dernier.

En mai, le régulateur bancaire allemand avait déjà épinglé l’entreprise pour ces failles. La BaFin avait «ordonné» à N26 de prendre «des mesures internes adéquates» pour «prévenir le blanchiment et le financement de terrorisme». Un représentant spécial avait été nommé pour «surveiller» l’application de ces mesures. La banque a assuré mardi que «toutes les mesures visant à améliorer les déclarations d’activités suspectes ont été mises en œuvre plus tôt cette année». «N26 prend ses responsabilités dans la lutte contre la menace grandissante de la criminalité financière globale», a-t-elle affirmé.

N26, banque 100% en ligne créée en 2013, est depuis 2018 dans le viseur de la BaFin, qui s’était alarmée, à la suite d’une enquête menée par plusieurs médias allemands, de la possibilité d’ouvrir un compte avec de faux papiers d’identité. À partir d’un smartphone ou d’un ordinateur, la banque en ligne N26 permet d’ouvrir rapidement un compte et de disposer d’une carte bancaire gratuite. Elle fait partie de ces néobanques qui renoncent à exploiter un réseau d’agences classiques. La start-up désormais installée dans le paysage financier européen, compte plus de 7 millions de clients dans 25 pays et emploie 1.500 personnes.

p/o Virginie Gastine Menou

RISQUES ET VOUS

http://www.risquesetvous.fr/

https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

 

 

✍🏼 Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

💈 Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

Publié le 9 octobre 2021 par

Virginie GASTINE MENOU

Partagez
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les lecteurs de cet article ont également aimé

Inscrivez-vous à la Newsletter
[sibwp_form id=2]
fr_FR

Recherchez parmi tous nos contenus

Blanchiment d’argent : la banque N26 condamnée à une amende de 4,25 millions d’euros en Allemagne

✋ Vous avez déjà consulté 3 articles aujourd'hui.
Créez un compte GRACES Community gratuitement pour accéder à tous nos contenus.

Par Le Figaro avec AFP

Cette sanction a pour objet au moins «cinquante transactions suspectes».

Le régulateur bancaire allemand BaFin a infligé en juin une amende de 4,25 millions d’euros à la banque en ligne N26 pour des failles dans son dispositif de prévention du blanchiment d’argent, a-t-il indiqué mercredi. «La BaFin a imposé, par un avis daté du 25 juin 2021, une amende de 4.250.000 euros à N26 sur la base (…) de la loi sur le blanchiment d’argent», a-t-il annoncé dans un communiqué.

Il confirme des informations publiées dans la soirée de mardi par N26 sur son site internet. Cette sanction a pour objet au moins «cinquante transactions suspectes» dans «le domaine du blanchiment d’argent», réalisée entre 2019 et 2020 sur la plateforme de la banque, a détaillé N26. L’entreprise a déclaré trop «tardivement» ces opérations au régulateur financier, empêchant un contrôle efficace. La banque en ligne assure avoir déjà «entièrement payé l’amende» le 14 juillet dernier.

En mai, le régulateur bancaire allemand avait déjà épinglé l’entreprise pour ces failles. La BaFin avait «ordonné» à N26 de prendre «des mesures internes adéquates» pour «prévenir le blanchiment et le financement de terrorisme». Un représentant spécial avait été nommé pour «surveiller» l’application de ces mesures. La banque a assuré mardi que «toutes les mesures visant à améliorer les déclarations d’activités suspectes ont été mises en œuvre plus tôt cette année». «N26 prend ses responsabilités dans la lutte contre la menace grandissante de la criminalité financière globale», a-t-elle affirmé.

N26, banque 100% en ligne créée en 2013, est depuis 2018 dans le viseur de la BaFin, qui s’était alarmée, à la suite d’une enquête menée par plusieurs médias allemands, de la possibilité d’ouvrir un compte avec de faux papiers d’identité. À partir d’un smartphone ou d’un ordinateur, la banque en ligne N26 permet d’ouvrir rapidement un compte et de disposer d’une carte bancaire gratuite. Elle fait partie de ces néobanques qui renoncent à exploiter un réseau d’agences classiques. La start-up désormais installée dans le paysage financier européen, compte plus de 7 millions de clients dans 25 pays et emploie 1.500 personnes.

p/o Virginie Gastine Menou

RISQUES ET VOUS

http://www.risquesetvous.fr/

https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

✍🏼 Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

💈 Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

...
👉  Découvrez la suite de cet article en rejoignant la communauté GRACES