Conseil de l’Europe et Pacte Vert

Le Conseil a adopté ce jour des conclusions intitulées « Diplomatie climatique et énergétique – Mise en œuvre de la dimension extérieure du pacte vert pour l’Europe ». Dans ses conclusions, le Conseil reconnaît que le changement climatique représente une menace existentielle pour l’humanité. Il note que l’action mondiale pour le climat reste en deçà de ce qui est nécessaire pour atteindre les objectifs à long terme de l’accord de Paris et du programme de développement durable à l’horizon 2030. Le Conseil reconnaît que, même si l’Europe fait preuve d’initiative et donne l’exemple en renforçant ses engagements intérieurs, il est urgent de mener une action mondiale collective et décisive. La poursuite cohérente des objectifs de politique extérieure est essentielle au succès du pacte vert pour l’Europe. Le Conseil invite toutes les parties à relever le niveau d’ambition des contributions déterminées au niveau national et à présenter des stratégies à long terme de développement à faible émission de gaz à effet de serre bien avant la 26e conférence des parties (COP 26) qui se tiendra à Glasgow en novembre 2021, tout en se félicitant des engagements pris récemment en matière de neutralité climatique et de neutralité carbone pour le milieu du siècle, notamment par les économies majeures. Le Conseil note également le lien intrinsèque entre le changement climatique et la sécurité et la défense, ainsi que la nécessité de renforcer et d’intégrer les travaux sur le lien entre le climat et la sécurité, notamment à l’appui des activités des Nations unies. Ces conclusions confirment que l’UE est toujours résolue à accroître encore la mobilisation de fonds en faveur de la lutte contre le changement climatique à l’échelle internationale, y compris les pratiques en matière de finance durable, afin de contribuer à la transition vers la neutralité climatique. Le Conseil note, dans ce contexte, que l’UE est le principal bailleur de fonds publics consacrés à l’action climatique, puisque depuis 2013, elle a doublé sa contribution, la portant à 23,2 milliards d’euros en 2019. Le Conseil souligne que la diplomatie énergétique de l’UE aura pour objectif principal d’accélérer la transition énergétique mondiale, tout en promouvant, entre autres, l’efficacité énergétique et les technologies renouvelables. Dans le même temps, la diplomatie énergétique de l’UE découragera les nouveaux investissements dans des projets d’infrastructures énergétiques basés sur les combustibles fossiles mis en œuvre dans des pays tiers, à moins que ceux-ci ne soient alignés sur une trajectoire de neutralité climatique ambitieuse, et elle soutiendra les efforts déployés au niveau international pour réduire l’incidence des infrastructures existantes liées aux combustibles fossiles sur le plan environnemental et en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre. Le Conseil appelle également à la suppression progressive, au niveau mondial, de l’utilisation du charbon sans recours à la technologie de capture et de stockage du carbone dans le secteur de la production d’énergie, et lancera des initiatives internationales visant à réduire les émissions de méthane ou soutiendra le lancement de telles initiatives. Le Conseil note que si la transition énergétique occupe une place déterminante dans les efforts à fournir pour atteindre la neutralité climatique, elle aura une incidence considérable sur les sociétés, les économies et la géopolitique au niveau mondial. La diplomatie énergétique de l’UE continuera de jouer un rôle essentiel dans le maintien et le renforcement de la sécurité et de la résilience énergétiques de l’UE et de ses partenaires. Les conclusions soulignent l’importance des structures multilatérales efficaces et d’un approfondissement de la coopération internationale dans les enceintes internationales compétentes, tout en identifiant l’accord de Paris comme étant le cadre multilatéral indispensable pour orienter l’action mondiale pour le climat. Mise en oeuvre du pacte Vert https://www.consilium.europa.eu/media/48057/st05263-en21.pdf Conclusions du Conseil sur la diplomatie climatique https://data.consilium.europa.eu/doc/document/ST-5033-2020-INIT/fr/pdf p/o Virginie Gastine Menou RISQUES ET VOUS
“Un accompagnement personnalisé sur le chemin complexe de la conformité”
https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/ Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

Partagez l’article sur les réseaux !

Articles récents :

fr_FRFrançais