Guide de la BCE sur la méthodologie d’évaluation (EGAM)

Le risque de crédit de contrepartie (CCR) est le risque découlant de la possibilité que la contrepartie à des opérations sur dérivés ou à des accords de mise en pension / de prêt puisse faire défaut alors que ces opérations ont encore une valeur positive pour la banque (c’est-à-dire qu’elles sont «dans la monnaie»).

Depuis la crise financière mondiale, elle peut être considérée comme l’un des principaux risques financiers auxquels une institution est confrontée, car elle peut non seulement entraîner la défaillance d’une institution, mais également poser un risque systémique important. En conséquence, les régulateurs ont reconnu la nécessité d’une surveillance plus prudentielle des CCR sur la base des exigences prudentes de fonds propres du paquet Bâle III.

Les méthodologies d’évaluation décrivent la profondeur ou le niveau de détail requis lors de l’examen des composants internes du modèle pour évaluer leur degré de conformité à la réglementation. Ils comprennent également des techniques de haut niveau, telles que les entretiens, à appliquer pour obtenir les informations nécessaires aux décisions de contrôle. Le domaine le plus important dans lequel appliquer les méthodologies d’évaluation est l’inspection sur place.

Le règlement sur les exigences de fonds propres (CRR) 1 exige l’approbation de modèle pour les nouveaux modèles de tout type de risque, ainsi que pour les extensions et modifications importantes des modèles internes de risque de crédit, opérationnel et de marché. Le guide de la BCE sur les modèles internes2 (EGIM) expose la compréhension par la BCE des règles applicables aux domaines de modèles internes concernés, notamment en termes de variabilité potentielle des modèles. Le guide de la BCE sur l’évaluation de la matérialité (EGMA) expose la compréhension de la BCE des règles applicables en matière d’extensions et de modifications de modèles dans le domaine des CCR.

L’Autorité bancaire européenne (ABE) a été mandatée pour élaborer des normes techniques de réglementation (RTS) à adopter par la Commission européenne pour la méthodologie d’évaluation que les autorités compétentes doivent appliquer lors de l’évaluation du respect par un établissement financier des exigences relatives à l’utilisation d’une notation interne. approche basée sur l’IRB pour le risque de crédit, une approche de mesure avancée du risque opérationnel et une approche modèle interne (IMA) pour le risque de marché.

Dans le domaine du CCR, tant pour la méthode du modèle interne (IMM) que pour la méthode avancée des exigences de fonds propres pour le risque d’ajustement de l’évaluation du crédit (ci-après dénommée «A-CVA»), l’adoption d’un RTS similaire concernant la méthodologie d’évaluation n’est pas mandaté par le texte actuel du CRR. Cependant, il convient de garder à l’esprit que l’ABE peut réglementer ce sujet en adoptant soit des lignes directrices respectives sur une base générale dans le règlement EBA, soit une RTS basée sur toute future législation de l’UE.

Accédez au rapport
https://www.bankingsupervision.europa.eu/ecb/pub/pdf/ssm.ECBguideassessmentmethodologyEGAM092020~5fa2fc1323.en.pdf?486297684818605c8573964419e83c80

Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/
Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

Partagez l’article sur les réseaux !

Articles récents :

Le code Afep-MEDEF

Le code Afep-Medef est un ensemble de recommandations élaborées par l’Association Française des Entreprises Privées (Afep) et le Mouvement des Entreprises de France (Medef) après concertation avec les différents acteurs de la place.

fr_FRFrançais