Le commerce peut contribuer à nous remettre sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable de l’ONU: DG Okonjo-Iweala

Tous nos jobs en Sécurité

Dans un discours d’orientation prononcé lors du Forum politique de haut niveau des Nations Unies pour le développement durable, la Directrice générale, Ngozi Okonjo-Iweala, a dit que le commerce avait un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et dans les efforts visant à relancer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

“Le commerce a joué un rôle important dans les réalisations historiques en matière de développement et de réduction de la pauvreté que nous avons connues au cours des trente années qui ont précédé la COVID-19. Le commerce va être au cœur de nos efforts pour mettre fin à la pandémie”, a-t-elle déclaré. “Le commerce est un ingrédient nécessaire pour reconstruire une économie mondiale plus forte et plus inclusive et relancer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable.”

Cette année, le Forum politique de haut niveau pour le développement durable, qui se tient du 6 au 15 juillet, porte sur le thème suivant: “Une reprise durable et résiliente après la pandémie de COVID-19, valorisant les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement durable: trouver une voie inclusive et efficace pour la réalisation du Programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 dans le contexte de la Décennie d’action et de résultats en faveur du développement durable”. Il mettra particulièrement l’accent sur l’examen des progrès accomplis vers la réalisation de 9 des 17 ODD (Objectif 1 Pas de pauvretéObjectif 2 Faim “zéro”Objectif 3 Bonne santé et bien-êtreObjectif 8 Travail décent et croissance économiqueObjectif 10 Inégalités réduitesObjectif 12 Consommation et production responsablesObjectif 13 Action pour le climatObjectif 16 Paix, justice et institutions efficacesObjectif 17 Partenariats).

La DG Okonjo-Iweala a noté que la pandémie avait porté un coup sévère à la poursuite des ODD, citant les projections des institutions internationales concernant l’augmentation de la pauvreté, de la faim et du chômage.  “La réduction des inégalités de toutes sortes est l’essence même des ODD”, a-t-elle noté. “Or, la pandémie a creusé les inégalités au sein des ménages, dans les économies nationales et entre les pays.”

“Au niveau mondial nous voyons de plus en plus se profiler une reprise économique en forme de K”, a-t-elle dit, avec les perspectives économiques des pays qui “varient en fonction de leur accès aux vaccins et de leur capacité budgétaire et monétaire à assurer une aide et une relance économiques”.

Elle a noté qu’en juin, alors que 1,1 milliard de doses de vaccin contre la COVID-19 étaient administrées dans le monde — une augmentation bienvenue de 44% par rapport à mai — seulement 15 millions de ces doses, soit moins de 1,4%, étaient administrées en Afrique. Au 2 juillet, les habitants des pays à faible revenu avaient reçu 1,3 dose pour 100 résidents, contre près de 83 doses pour 100 dans les pays développés, a-t-elle précisé.

La Directrice générale a dit que le commerce jouerait un rôle fondamental dans l’augmentation de la production de vaccins et dans l’instauration d’une croissance plus inclusive en permettant aux pays de tirer parti d’une croissance plus élevée dans d’autres secteurs.

Un rapport du Secrétariat de l’OMC soumis au Forum politique de haut niveau souligne le rôle joué par le commerce dans la réduction de la pauvreté avant la pandémie dans les pays en développement et les pays les moins avancés. En rendant les biens plus abordables, le rapport note que le commerce contribue à augmenter le pouvoir d’achat des ménages les plus pauvres et à accroître les possibilités économiques pour les femmes et les jeunes. Une coopération internationale solide peut contribuer à maintenir les marchés ouverts, efficaces et prévisibles — y compris les chaînes d’approvisionnement mondiales en biens et services médicaux essentiels — et à soutenir les stratégies de redressement post-crise des gouvernements. La réalisation des objectifs de sécurité alimentaire sera plus facile si les marchés agricoles mondiaux fonctionnent bien, ajoute le rapport.

Le rapport de l’OMC souligne également l’importance d’atténuer l’effet disproportionné de la crise sur les micro, petites et moyennes entreprises, les femmes et les pays en développement qui ne sont pas pleinement intégrés dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

La Dre Okonjo-Iweala a souligné qu’un accord de l’OMC sur les subventions à la pêche ne répondrait pas seulement à la cible 14.6, mais enverrait un signal plus large, à savoir que les Membres de l’OMC “sont toujours capables de négocier des accords multilatéraux et de répondre aux défis mondiaux”. Elle a exhorté les délégations à faire preuve d’une nouvelle flexibilité lors de la prochaine réunion ministérielle virtuelle de l’OMC sur les subventions à la pêche qui se tiendra le 15 juillet et qui sera, selon elle, l’occasion pour les Ministres de réduire les écarts et de jeter les bases en vue de la conclusion d’un accord d’ici à la 12ème Conférence ministérielle début décembre.

Le rapport de l’OMC est disponible ici.

Le Forum est organisé chaque année sous les auspices du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU. Le programme de cette année est disponible ici.

De plus amples renseignements concernant l’OMC et les ODD sont disponibles ici.

https://www.wto.org/french/news_f/news21_f/sdgs_06jul21_f.htm

p/o Virginie Gastine Menou

RISQUES ET VOUS

http://www.risquesetvous.fr/

https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

✍🏼 Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

💈 Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

Publié le 26 juillet 2021 par

Kelly

Partagez
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les lecteurs de cet article ont également aimé

News, Veille réglementaire
Partagez
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Inscrivez-vous à la Newsletter
fr_FR

Recherchez parmi tous nos contenus

Le commerce peut contribuer à nous remettre sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable de l’ONU: DG Okonjo-Iweala

✋ Vous avez déjà consulté 3 articles aujourd'hui.
Créez un compte GRACES Community gratuitement pour accéder à tous nos contenus.

Dans un discours d’orientation prononcé lors du Forum politique de haut niveau des Nations Unies pour le développement durable, la Directrice générale, Ngozi Okonjo-Iweala, a dit que le commerce avait un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et dans les efforts visant à relancer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

“Le commerce a joué un rôle important dans les réalisations historiques en matière de développement et de réduction de la pauvreté que nous avons connues au cours des trente années qui ont précédé la COVID-19. Le commerce va être au cœur de nos efforts pour mettre fin à la pandémie”, a-t-elle déclaré. “Le commerce est un ingrédient nécessaire pour reconstruire une économie mondiale plus forte et plus inclusive et relancer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable.”

Cette année, le Forum politique de haut niveau pour le développement durable, qui se tient du 6 au 15 juillet, porte sur le thème suivant: “Une reprise durable et résiliente après la pandémie de COVID-19, valorisant les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement durable: trouver une voie inclusive et efficace pour la réalisation du Programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 dans le contexte de la Décennie d’action et de résultats en faveur du développement durable”. Il mettra particulièrement l’accent sur l’examen des progrès accomplis vers la réalisation de 9 des 17 ODD (Objectif 1 Pas de pauvretéObjectif 2 Faim “zéro”Objectif 3 Bonne santé et bien-êtreObjectif 8 Travail décent et croissance économiqueObjectif 10 Inégalités réduitesObjectif 12 Consommation et production responsablesObjectif 13 Action pour le climatObjectif 16 Paix, justice et institutions efficacesObjectif 17 Partenariats).

La DG Okonjo-Iweala a noté que la pandémie avait porté un coup sévère à la poursuite des ODD, citant les projections des institutions internationales concernant l’augmentation de la pauvreté, de la faim et du chômage.  “La réduction des inégalités de toutes sortes est l’essence même des ODD”, a-t-elle noté. “Or, la pandémie a creusé les inégalités au sein des ménages, dans les économies nationales et entre les pays.”

“Au niveau mondial nous voyons de plus en plus se profiler une reprise économique en forme de K”, a-t-elle dit, avec les perspectives économiques des pays qui “varient en fonction de leur accès aux vaccins et de leur capacité budgétaire et monétaire à assurer une aide et une relance économiques”.

Elle a noté qu’en juin, alors que 1,1 milliard de doses de vaccin contre la COVID-19 étaient administrées dans le monde — une augmentation bienvenue de 44% par rapport à mai — seulement 15 millions de ces doses, soit moins de 1,4%, étaient administrées en Afrique. Au 2 juillet, les habitants des pays à faible revenu avaient reçu 1,3 dose pour 100 résidents, contre près de 83 doses pour 100 dans les pays développés, a-t-elle précisé.

La Directrice générale a dit que le commerce jouerait un rôle fondamental dans l’augmentation de la production de vaccins et dans l’instauration d’une croissance plus inclusive en permettant aux pays de tirer parti d’une croissance plus élevée dans d’autres secteurs.

Un rapport du Secrétariat de l’OMC soumis au Forum politique de haut niveau souligne le rôle joué par le commerce dans la réduction de la pauvreté avant la pandémie dans les pays en développement et les pays les moins avancés. En rendant les biens plus abordables, le rapport note que le commerce contribue à augmenter le pouvoir d’achat des ménages les plus pauvres et à accroître les possibilités économiques pour les femmes et les jeunes. Une coopération internationale solide peut contribuer à maintenir les marchés ouverts, efficaces et prévisibles — y compris les chaînes d’approvisionnement mondiales en biens et services médicaux essentiels — et à soutenir les stratégies de redressement post-crise des gouvernements. La réalisation des objectifs de sécurité alimentaire sera plus facile si les marchés agricoles mondiaux fonctionnent bien, ajoute le rapport.

Le rapport de l’OMC souligne également l’importance d’atténuer l’effet disproportionné de la crise sur les micro, petites et moyennes entreprises, les femmes et les pays en développement qui ne sont pas pleinement intégrés dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

La Dre Okonjo-Iweala a souligné qu’un accord de l’OMC sur les subventions à la pêche ne répondrait pas seulement à la cible 14.6, mais enverrait un signal plus large, à savoir que les Membres de l’OMC “sont toujours capables de négocier des accords multilatéraux et de répondre aux défis mondiaux”. Elle a exhorté les délégations à faire preuve d’une nouvelle flexibilité lors de la prochaine réunion ministérielle virtuelle de l’OMC sur les subventions à la pêche qui se tiendra le 15 juillet et qui sera, selon elle, l’occasion pour les Ministres de réduire les écarts et de jeter les bases en vue de la conclusion d’un accord d’ici à la 12ème Conférence ministérielle début décembre.

Le rapport de l’OMC est disponible ici.

Le Forum est organisé chaque année sous les auspices du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU. Le programme de cette année est disponible ici.

De plus amples renseignements concernant l’OMC et les ODD sont disponibles ici.

https://www.wto.org/french/news_f/news21_f/sdgs_06jul21_f.htm

p/o Virginie Gastine Menou

RISQUES ET VOUS

http://www.risquesetvous.fr/

https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

✍🏼 Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

💈 Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

...
👉  Découvrez la suite de cet article en rejoignant la communauté GRACES