Un nouveau guide met en évidence les liens entre la lutte contre la corruption et le respect des droits de l’homme

Par Matthias Thorns
Secrétaire général adjoint, OIE

Business at OECD et l’OIE publient un des premiers guides visant à aider les entreprises à tirer parti des liens entre la lutte contre la corruption et le respect des droits de l’homme.

L’Organisation internationale des employeurs (OIE) et Business at OECD (BIAC) viennent de publier le document intitulé « Connecting the anti-corruption and human rights agendas: Guide for business and employers’ organizations » (Connecter la lutte contre la corruption et le respect des droits de l’homme : un guide pour les entreprises et les organisations d’employeurs).

Les actes de corruption et les violations des droits de l’homme ont de nombreuses causes profondes en commun, ils surviennent souvent dans des régions en proie à des problèmes de gouvernance, et ils menacent de manière similaire la réputation des entreprises, leur stabilité financière, leur fonctionnement et leur sécurité juridique.

La lutte contre la corruption et les violations des droits de l’homme font toutefois souvent intervenir différents acteurs, ainsi que différentes lois, considérations réglementaires, normes et pratiques d’entreprise. En conséquence, ce sont fréquemment des approches distinctes – et souvent même cloisonnées – qu’adoptent les gouvernements et les entreprises, ce qui limite la possibilité d’apporter une réponse commune à ces défis de taille pour la société.

Le nouveau guide de l’OIE et de Business at OECD vise à éliminer ce cloisonnement et à présenter aux entreprises des solutions non contraignantes quant à la manière d’opérer des liens entre les questions liées aux droits de l’homme et la lutte contre la corruption, tout en reconnaissant qu’il n’existe pas de solution universelle.

Plus précisément, ce guide propose aux entreprises des pistes pour tirer parti des synergies existantes, mettre en œuvre une approche plus coordonnée de l’évaluation des risques, lorsqu’il y a lieu, et encourager le partage d’expériences et d’informations entre les acteurs de la lutte contre la corruption et ceux qui travaillent dans le domaine des droits de l’homme, en dressant une liste de questions d’auto-évaluation.

Il offre en outre un aperçu du vaste éventail d’instruments et de ressources qui existent dans les domaines de la lutte contre la corruption et du respect des droits de l’homme. Le guide donne des exemples d’entreprises ayant déjà opté pour une approche plus coordonnée des questions liées aux droits de l’homme et à la lutte contre la corruption dans leurs activités.

Cette publication conjointe de Business at OECD et de l’OIE vient compléter de récents travaux réalisés dans ce domaine, notamment le rapport du groupe de travail de l’Organisation des Nations Unies sur la question des droits de l’homme et des entreprises au Conseil des droits de l’homme, publié en juillet 2020.

Business at OECD et l’OIE actualiseront régulièrement le document, afin d’y refléter les évolutions des politiques et les enseignements tirés par les entreprises dans la gestion des risques liés à la corruption et aux violations des droits de l’homme.

Téléchargez le guide
https://www.ioe-emp.org/index.php?eID=dumpFile&t=f&f=147731&token=c0fecaf2120d7faf7e4214377a1754ab8170fd88

Virginie Gastine Menou
RISQUES ET VOUS
http://www.risquesetvous.fr/
https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

Partagez l’article sur les réseaux !

Articles récents :

Nomination – Elena Sokolovskaya

Risk & Fraud | Payments | Fintech LinkedIn Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

fr_FRFrançais
fr_FRFrançais en_USEnglish es_ESEspañol