UNION EUROPEENNE ET LCBFT : FACILITE GLOBALE

CDI
Stage ou alternance

Créée en 2017 grâce à un financement de l’Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (IcSCP) de l’Union européenne, la Facilité globale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) a surmonté les défis de la Covid-19 avec une réponse rapide et innovante. Au cours de l’année 2020, le projet a organisé plus de 38 formations, atteignant le nombre record de 842 participants. La Facilité globale s’impose donc ainsi comme une entité pionnière dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Lancée en tant qu’outil opérationnel de la Commission européenne pour fournir aux pays tiers un soutien axé sur la demande et fondé sur les lacunes de leurs régimes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LBC-FT), la Facilité globale de l’Union européenne est une entité d’assistance technique unique dans ce domaine, tant par son champ d’action thématique que par sa portée géographique.

« Nous apportons une approche véritablement nouvelle sur le terrain en mettant en œuvre des activités partout dans le monde. Bien que nous agissions au nom de l’Union européenne pour soutenir les juridictions identifiées comme “à haut risque » sur la base des normes de l’UE et du Groupe d’action financière (GAFI) [1], notre champ d’action est mondial. Cela diffère de la plupart des projets existants, qui ont tendance à se concentrer sur une région spécifique », explique le chef d’équipe de la facilité, David Hotte, qui a plus de 25 ans d’expérience dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

1. Covid-19 : une réponse à la pointe de la technologie

En mars 2020, la Facilité globale était sur le point d’étendre ses activités d’assistance technique à diverses régions du monde lorsque la pandémie du coronavirus est apparue. Contraint d’annuler toutes ses missions programmées sur le terrain, le projet a rapidement réorganisé son approche de travail en élaborant un catalogue de formation en ligne composé de plus de 110 modules en un temps record.

Cet e-catalogue unique, qui couvre tous les aspects de la prévention, des enquêtes et de la chaîne pénale en matière de LBC/FT, ainsi que les questions liées aux organisations de la société civile et aux médias, a été lancé peu après, sur l’une des premières plateformes de formation en ligne actives pendant la pandémie.

« Ce fut l’une des réponses les plus rapides et les plus efficaces dans le domaine de la formation en ligne », explique David Hotte, qui l’attribue au « travail assidu de notre équipe d’experts basée à Bruxelles, soutenue par plus de 50 experts dans le monde entier ».

Nick Shah, expert en enquêtes pénales et renforcement des capacités policières travaillant comme consultant mentor et coordinateur au nom de la Facilité globale, se remémore « l’incertitude initiale quant à l’impact de ces formations en ligne ».

>La formation en ligne a immédiatement porté ses fruitsLa force d’une chaîne se mesure à son maillon le plus faible L’argent est roi pour les terroristesNous investissons sur la capitalisation d’expérience<

« En retour, nous investissons sur la capitalisation d’expérience qui consiste à proposer, aux experts préalablement formés dans un pays, de délivrer à leur tour des activités d’assistance technique à d’autres pays », ajoute-t-il.

Travaillant en étroite collaboration avec les principales institutions de LBC/FT, la Facilité globale veille également à ce que les principes de subsidiarité et de complémentarité de l’UE soient traduits en termes concrets. « Avant d’intervenir dans un pays, nous prenons en compte toute l’assistance technique déjà mise en œuvre par d’autres programmes, afin d’éviter les doubles emplois et d’adapter au mieux nos activités », note David Hotte.

Ayant dépassé tous ses objectifs initiaux pour l’année, la Facilité globale est en passe de devenir un centre d’excellence dans le domaine de la LBC/FT. Avec de nombreuses activités déjà prévues pour 2021, elle a prouvé que la flexibilité et la collaboration sont au cœur d’une équation LBC/FT réussie.

La Facilité globale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est gérée par le Service des instruments de politique étrangère (IPE) de la Commission européenne et mise en œuvre par Expertise France, en partenariat avec l’agence allemande de coopération internationale (GIZ) et l’agence de coopération étrangère de l’Irlande du Nord (Northern Ireland-Cooperation Overseas – NI-CO).

Cet article relève de la seule responsabilité de la Facilite Globale LBC/FT et ne reflète pas nécessairement les vues de l’Union européenne

En savoir plus sur la Facilité globale

[1] En vertu de l’article 9 de la directive (UE) 2015/849, la Commission européenne est chargée d’identifier les pays tiers à haut risque présentant des déficiences stratégiques dans leur régime de LBC/FT, selon une méthodologie révisée.

[2] En mai 2020, le pays a été officiellement inscrit par la Commission européenne sur la liste des pays tiers à haut risque en matière de LBC/FT.

[3] Les antiquités du sang ou blood antiquities sont les antiquités pillées par des groupes terroristes dans des musées nationaux, des sites historiques et des collections privées, notamment en période de troubles et de guerre civile

[4] La recommandation 8 du GAFI vise à garantir que les OBNL ne soient pas utilisés abusivement par des organisations terroristes (i) pour se faire passer pour des entités légitimes ; (ii) pour exploiter des entités légitimes comme canaux de financement du terrorisme, y compris pour échapper aux mesures de gel des avoirs ; (iii) pour dissimuler/obscurcir le détournement clandestin de fonds destinés à des fins légitimes, mais détournés à des fins terroristes

[5] A l’heure de la rédaction, seuls 5 États dans le monde étaient considérés comme ‘pleinement conformes à la recommandation’.

https://www.expertisefrance.fr/actualite?id=818920

p/o Virginie Gastine Menou
RISQUES ET VOUS

“Un accompagnement personnalisé sur le chemin complexe de la conformité”


https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

Publié le 23 février 2021 par

Kelly

Partagez
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les lecteurs de cet article ont également aimé

Inscrivez-vous à la Newsletter
[sibwp_form id=2]
fr_FR

Recherchez parmi tous nos contenus

UNION EUROPEENNE ET LCBFT : FACILITE GLOBALE

✋ Vous avez déjà consulté 3 articles aujourd'hui.
Créez un compte GRACES Community gratuitement pour accéder à tous nos contenus.

Créée en 2017 grâce à un financement de l’Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (IcSCP) de l’Union européenne, la Facilité globale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) a surmonté les défis de la Covid-19 avec une réponse rapide et innovante. Au cours de l’année 2020, le projet a organisé plus de 38 formations, atteignant le nombre record de 842 participants. La Facilité globale s’impose donc ainsi comme une entité pionnière dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Lancée en tant qu’outil opérationnel de la Commission européenne pour fournir aux pays tiers un soutien axé sur la demande et fondé sur les lacunes de leurs régimes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LBC-FT), la Facilité globale de l’Union européenne est une entité d’assistance technique unique dans ce domaine, tant par son champ d’action thématique que par sa portée géographique.

« Nous apportons une approche véritablement nouvelle sur le terrain en mettant en œuvre des activités partout dans le monde. Bien que nous agissions au nom de l’Union européenne pour soutenir les juridictions identifiées comme “à haut risque » sur la base des normes de l’UE et du Groupe d’action financière (GAFI) [1], notre champ d’action est mondial. Cela diffère de la plupart des projets existants, qui ont tendance à se concentrer sur une région spécifique », explique le chef d’équipe de la facilité, David Hotte, qui a plus de 25 ans d’expérience dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

1. Covid-19 : une réponse à la pointe de la technologie

En mars 2020, la Facilité globale était sur le point d’étendre ses activités d’assistance technique à diverses régions du monde lorsque la pandémie du coronavirus est apparue. Contraint d’annuler toutes ses missions programmées sur le terrain, le projet a rapidement réorganisé son approche de travail en élaborant un catalogue de formation en ligne composé de plus de 110 modules en un temps record.

Cet e-catalogue unique, qui couvre tous les aspects de la prévention, des enquêtes et de la chaîne pénale en matière de LBC/FT, ainsi que les questions liées aux organisations de la société civile et aux médias, a été lancé peu après, sur l’une des premières plateformes de formation en ligne actives pendant la pandémie.

« Ce fut l’une des réponses les plus rapides et les plus efficaces dans le domaine de la formation en ligne », explique David Hotte, qui l’attribue au « travail assidu de notre équipe d’experts basée à Bruxelles, soutenue par plus de 50 experts dans le monde entier ».

Nick Shah, expert en enquêtes pénales et renforcement des capacités policières travaillant comme consultant mentor et coordinateur au nom de la Facilité globale, se remémore « l’incertitude initiale quant à l’impact de ces formations en ligne ».

>La formation en ligne a immédiatement porté ses fruitsLa force d’une chaîne se mesure à son maillon le plus faible L’argent est roi pour les terroristesNous investissons sur la capitalisation d’expérience<

« En retour, nous investissons sur la capitalisation d’expérience qui consiste à proposer, aux experts préalablement formés dans un pays, de délivrer à leur tour des activités d’assistance technique à d’autres pays », ajoute-t-il.

Travaillant en étroite collaboration avec les principales institutions de LBC/FT, la Facilité globale veille également à ce que les principes de subsidiarité et de complémentarité de l’UE soient traduits en termes concrets. « Avant d’intervenir dans un pays, nous prenons en compte toute l’assistance technique déjà mise en œuvre par d’autres programmes, afin d’éviter les doubles emplois et d’adapter au mieux nos activités », note David Hotte.

Ayant dépassé tous ses objectifs initiaux pour l’année, la Facilité globale est en passe de devenir un centre d’excellence dans le domaine de la LBC/FT. Avec de nombreuses activités déjà prévues pour 2021, elle a prouvé que la flexibilité et la collaboration sont au cœur d’une équation LBC/FT réussie.

La Facilité globale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est gérée par le Service des instruments de politique étrangère (IPE) de la Commission européenne et mise en œuvre par Expertise France, en partenariat avec l’agence allemande de coopération internationale (GIZ) et l’agence de coopération étrangère de l’Irlande du Nord (Northern Ireland-Cooperation Overseas – NI-CO).

Cet article relève de la seule responsabilité de la Facilite Globale LBC/FT et ne reflète pas nécessairement les vues de l’Union européenne

En savoir plus sur la Facilité globale

[1] En vertu de l’article 9 de la directive (UE) 2015/849, la Commission européenne est chargée d’identifier les pays tiers à haut risque présentant des déficiences stratégiques dans leur régime de LBC/FT, selon une méthodologie révisée.

[2] En mai 2020, le pays a été officiellement inscrit par la Commission européenne sur la liste des pays tiers à haut risque en matière de LBC/FT.

[3] Les antiquités du sang ou blood antiquities sont les antiquités pillées par des groupes terroristes dans des musées nationaux, des sites historiques et des collections privées, notamment en période de troubles et de guerre civile

[4] La recommandation 8 du GAFI vise à garantir que les OBNL ne soient pas utilisés abusivement par des organisations terroristes (i) pour se faire passer pour des entités légitimes ; (ii) pour exploiter des entités légitimes comme canaux de financement du terrorisme, y compris pour échapper aux mesures de gel des avoirs ; (iii) pour dissimuler/obscurcir le détournement clandestin de fonds destinés à des fins légitimes, mais détournés à des fins terroristes

[5] A l’heure de la rédaction, seuls 5 États dans le monde étaient considérés comme ‘pleinement conformes à la recommandation’.

https://www.expertisefrance.fr/actualite?id=818920

p/o Virginie Gastine Menou
RISQUES ET VOUS

“Un accompagnement personnalisé sur le chemin complexe de la conformité”


https://www.linkedin.com/company/risques-et-vous

Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteurs/

Consulter les offres qui vous correspondent : https://job.graces.community/login

...
👉  Découvrez la suite de cet article en rejoignant la communauté GRACES